Sœur Juana Inés de la Cruz : Poèmes d’Amour et de Discrétion

Sœur Juana Inés de la Cruz : Poèmes d’Amour et de Discrétion. Traduit de l’espagnol par Frédéric Magne. Frontispice d’Orlando Playo. Sœur Juana Inés de la Cruz (1651-1696) est une très grande poétesse mexicaine, demeurée étrangement inconnue en France, alors que de son vivant elle avait joui dans le monde de langue espagnole d’une gloire sans égale, puisqu’on est allé jusqu’à la surnommer la « Dixième Muse », le « Phénix américain » et, plus étonnant encore, la « Nonne amirale ». A la fois théologienne, théoricienne scientifique, dramaturge, elle est essentiellement le premier grand poète américain et la première féministe, et c’est le mérite d’Octavio Paz, qui lui a consacré une thèse magistrale, et qui a participé au choix de ses poèmes, de l’avoir remise au goût du jour. La Délirante, 1987, 43 pp. Broché, couverture illustrée, en très bon état, 20.- frs